4 questions à ne pas négliger lors d’un entretien

Publié le 07 Novembre 2018

4 questions à ne pas négliger lors d’un entretien


Ce sont des incontournables de l’entretien d’embauche. Vous y serez un jour ou l’autre confronté.
MATEN vous donne quelques conseils pour vous y préparer.

 

Pourquoi avez-vous quitté votre entreprise ?

Évitez absolument de détailler vos problèmes relationnels avec votre ancien manager ou vos collègues, c’est non-constructif.

Si tel est le cas, alors indiquez simplement que vos valeurs ne correspondaient plus aux leurs ou à celles de l'entreprise.

Pour les autres raisons, jouer carte sur table peut s'avérer positif : localisation, souhait d’évoluer, envie de changement, salaire.

Le recruteur peut tout entendre et comprendre. En revanche, pensez à être constructif dans votre argumentation.

 

Quelles sont vos prétentions salariales ?

Beaucoup de candidats sont encore désemparés face à cette question, pourtant si importante pour eux.

3 conseils :

  • Évitez les demandes irréalistes et déconnectées du marché,
  • Jouez franc jeu,
  • Osez.

Selon votre cas, vous pouvez indiquer une tranche de salaire, un salaire minimum désiré ou tout simplement votre salaire actuel en précisant vos souhaits de progression.

Si vous êtes jeune diplômé.e, évitez de donner un chiffre éloigné de la réalité (malheureusement encore trop répandu dans les écoles) : Indiquez alors un minima en deçà duquel vous ne souhaitez pas descendre.

Attention, faites bien la différence entre salaire, primes, avantages. Et n'oubliez pas : les recruteurs parlent toujours en brut et non en net...

 

Vos points forts / faibles ? Vos qualités / défauts ?

Surtout ne partez pas dans tous les sens. Les recruteurs sont habitués aux réponses classiques telles que : «  Je suis trop perfectionniste » «  je suis très rigoureux/se » c’est du déjà vu !

Changez votre stratégie. Basez-vous sur des exemples concrets. Mettez en avant les compétences acquises grâces vos précédentes expériences professionnelles.

Privilégiez les réponses sur vos compétences techniques, humaines, managériales. 

Pour vos défauts, parlez de vos axes d’amélioration, cela montrera au recruteur votre capacité à vous remettre en question et rebondir.

Cette question, réorientée sur des exemples concrets, peut vous permettre de montrer votre profil sous un autre angle.

 

Avez-vous des questions ?

Ça y est, maintenant c’est à votre tour de faire parler le recruteur. Poser des questions au recruteur va montrer votre motivation, voire votre détermination, à obtenir le poste. A l’inverse ne pas en poser révèle très souvent l’absence d’intérêt pour le poste.

Posez des questions ouvertes sur la culture d’entreprise, l’équipe, le manager, la stratégie de l’entreprise.

Et si vous n’aviez qu’une seule question à poser, évitez absolument, à cette étape, celle sur vos horaires ou les avantages…

 

Vous aussi, vous avez été confronté(e) à des questions difficiles, n'hésitez pas à nous faire part de vos expériences sur webmaster@maten.fr

Sources : Service Communication Maten